Londres...

Ou comment réconcilier ville tentaculaire et élégance.

Tamise ! Tamise ! nous arrivons !

DSC00055

DSC00547

Notre guest dans le delicieux quartier de Swiss Cottage, le Palmer Lodge.

Ancien hopital des enfants victorien reconverti en nid douillet.
Pour nous ce sera le dortoir, ambiance colos et ronfflements.

Mais on s'en fout, l'etablissement est superbe et le pub de la Maison avenant.

Tout juste sorti d'un roman de Jane Austen.

DSC00257

DSC00280

DSC00069

DSC00268  DSC00275   

C'est qu'on y est pas mal au Palmers...
   

La dernière trouvaille londonienne : on apporte son propre vin et on vous le sert au restau (moyennent 5 Livres sterling).
Pas bête quant on connaît les prix pratiques à Londres (et pas que pour le vin).

Fromages_1

Du vrai basilic frais et du vrai fromage, des mois qu'on en rêvait.
Such a luxury, un peu de pain pour finir mon fromage et un peu de fromage pour finir mon pain.

DSC00060  DSC00064  DSC00066

Si il y a bien un endroit ou l'on peut faire le tour du monde dans une assiette c'est bien Londres.
Vous voulez manger guatemaltèque, sri Lankais ou tchetchène ?
A Londres, it's possible.

L'interculturel, les anglais pataugent dedans depuis la naissance.
L'aéroport d'Heathrow donne le ton : une danse flamboyante de saris multicolores, de djellabas et de voilettes paillettees à tous les etages.
Plus nous les occidentaux tout pales à coté.

Premier restau avec un coréen (Non il se s'est pas accroché aux ailes de notre avion, on l'a rencontré au Palmers.).

DSC00276

5 mois de voyage solo à travers l'Europe, Londres est sa première escale.
A Londres, il trouve tout beau et tout Cher !
Pas étonnant dans un pays ou un café coûte déjà 5000 W dans sa monnaie natale.

DSC00038

Allez demain on part à l'assaut des visites.